Compte rendu Dekker : ride au Burkina Faso

Pour tous ceux et celles qui connaissent Sylvie, notre belle Dekker, je viens de lui parler et je vous fais en gros un compte rendu de sa ride, sa mission humanitaire au Burkina Faso. Il va de soi que Sylvie m’a autorisé à publier ce compte rendu et des extraits de nos conversations. Et je vous dis tout de suite que je ne trouve pas l’accent circonflexe sur le ou (le lieu)… dans ce compte rendu, donc, excusez cette faute d’orthographe involontaire!

Là ou elle est : il fait chaud! Je la cite : À tous les jours, il fait entre 50 et 55, jusqu’à 60, on parle Celsius… Mais la chaleur n’est pas le pire, c’est la poussière et le smog causé par les feux tous les soirs. On est installés dans une maison un peu à part, et on s’arrange bien tous ensemble. La poussière est vraiment présente, elle est soulevée par tout ce qui bouge et ça bouge beaucoup ici. La ville est peuplée des habitants et leurs bétails, boeufs, âne, chèvres, quelques poules et des pintades. Et, comme on est en période de sécheresse, ben, y’a plus de poussière que d’eau !

Et on continue : Les plus pauvres brûlent de la bouse de vache et de chèvre pour cuire repas. Il y a tellement de poussière que le peu d’eau qu’il y a en est saturée. Et il y a telllement de particules en suspension dans l’air que c’est parfois difficile de respirer. Je te montrerai une photo que j’ai essayé de prendre le soir mais avec le flash, il y a trop d’éclats.

Dekker oeuvre au dispensaire, elle pilote la partie nettoyage , dont les salles d’accouchement, ce n’est pas seulement les humains qui accouchent, et il y a des nids de lézards aussi… elle y fait le ménage, entre autres, et elle apprend des choses aux femmes, dont l’hygiène de base, des trucs de toutes sortes, elle fait la démonstration de comment nettoyer et elle explique les notions d’hygiène et de protection. Les femmes veulent participer et sont ravies de faire partie de l’apprentissage de toutes ces notions. Selon Sylvie, elles sont comme des éponges pour apprendre tout ce qu’elles peuvent et elles l’aiment beaucoup. Suite aux bons soins de notre belle Dekker et à ses explications, ses démonstrations, les femmes ont pris l’initiative d’établir une rotation de ménage et de salubrité pour le dispensaire! Mission accomplie pour Sylvie! L’apprentissage est compris et exécuté! Je vous résume brièvement ses tâches, car c’est plus que cela. Et le plus important, elle est très heureuse d’être sur place, là bas, elle pense à nous, c’est certain, mais il y a tant à faire que ça passe ben vite appraremment.

En plus, pour terminer mon compte rendu, comme c’est une vraie rideuse, bien…. elle a roulé! Sur une Yamaha mille neuf cent soixante quelques, une grosse 70 cm!!!! Ensuite, elle a croisé le premier club de moto dans la région du Burkina Faso ou elle est est : ils étaient environ 10 motos, en moyenne des 125. Et je la cite : Qui sait, peut-être que Joel Ragu va vouloir organiser une ride ici, hi hi hi! Et je la cite encore : J’imagine l’expression des gens d’ici de voir arriver pleins de blancs en Gold !

Voilà en gros les nouvelles de Sylvie. Bien sûr, à son retour, dans une quinzaine de jours environ, elle nous racontera en détail! Et, savez-vous quoi? Elle a hâte de rouler sa rutilante rouge!!!!

À bientôt mon amie!

12 commentaires au sujet de “Compte rendu Dekker : ride au Burkina Faso”

  1. Ha ben! je suis content pour
    Ha ben! je suis content pour deker, elle a fait ce que je n’est jamais oser faire, félicitation, j’aimerais revenir en arrièere, et faire une aventure comme ça, j’ai hâte de voir les photos.

  2. Tabarnouche elle est

    Tabarnouche elle est courageuse la Sylvie

    je ne l envie pas,mais je louange son courage(guts comme les anglais dise)

    bravo d etre capable de faire du bien dans une si lointaine contré

    salut Jac

    hate de lire la suite de ton aventure

  3. Des nouvelles fraîches de
    Des nouvelles fraîches de Sylvie, le problème d’eau persiste bien sûr, un forage a eu lieu et, négatif, pas d’eau. Un autre géophysicien vient de se joindre à l’équipe en place et : on va en avoir de l’eau, commentaire de Sylvie! Vous pouvez suivre la mission du Burkino Fasa et du dispensaire, un beau vidéo, la partie 4 précisement, montre bien là ou se trouve Sylvie en ce moment, c’est-à-dire au village de Tonogomayel. La partie 5 et la conclusion suivront sous peu sur le site de la Fondation. Le site est International H20 Foundation. Le vidéo 4 est en page couverture, en bas, à droite. Tapez sur google International H2O Foundation et vous trouverez facilement! Bon visionnement et, juste une petite note, c’est un peu difficile à regarder, on comprend leur dure réalité et la nécessité d’une telle mission humanitaire… et ce que Dekker m’a expliqué est facile à comprendre. Quel courage, Jac1300, tu as tout à fait raison, quel courage.

  4. J’ai des belles photos de
    J’ai des belles photos de Sylvie sur place, en pleine action, mais je ne suis pas capabale de les mettre, ça ne fonctionne pas. Les photos sont disponibles, il y en a beaucoup d’ailleurs, sur Facebook, sur le groupe de la Fondation H20 International. Le groupe FB est ouvert à tous, allez-y, ça vaut la peine, et on voit bien que fait Sylvie, ou elle est, les photos sont bien commentées. Par ailleurs, s’il y en a qui désirent faire des dons, ne vous gênez pas, sur leur site web, c’est facile. Et, dites vous, que pour une fois, vous saurez exactement à quoi votre don servira, c’est bien réel la fondation, Sylvie nous le prouve!

  5. Oui PatM, le voici : tape
    Oui PatM, le voici : tape dans trouvez des personnes, des lieux….  tel quel : International H20 Foundation  quand tu arriveras au h2  tu vas voir, c’est le 4e dans la liste, le Groupe est ouvert, tu fais ta demande pouy y adhérer et voilà, le tour est joué. On voit Sylvie en pleine action, les commentaires sont très pertinents, prend le temps de faire le tour du site, il y a beaucoup de photos, dont une de Sylvie avec les femmes qui ont compris l’importance de maintenir le dispensaire propre, et l’initative de 20 femmes et 5 hommes de former une équipe à cet effet… on comprend bien le but de cette mission. On peut les suivre de jour en jour, tout le travail qu’ils accomplisent. C’est vraiment intéressant et c’est très courageux de la part de tous d’être là-bas… Bon visionnement!

  6. Tu peux suivre la mission en
    Tu peux suivre la mission en direct sur Facebook Michel, en temps réel… En ce moment, ils attendent le forage, prévu pour cette nuit, pour avoir de l’eau. Va sur Facebook, c’est impressionnant, …. Tape dans trouvez des personnes, des lieux….  tel quel : International H20 Foundation  quand tu arriveras au h2  tu vas voir, c’est le 4e dans la liste, le Groupe est ouvert, tu fais ta demande pouy y adhérer et voilà, le tour est joué.

  7. Je suggère l’organisation d

    Je suggère l’organisation d’une ride pour la Fondation H2O, coût 5 $ par personne mettons, ça pourrait être 10 $ aussi, par moto, ou encore don libre, à voir. Les fonds recueillis au départ seront transmis à la fondation, une liste des participants sera établie avec le montant insrit pour chacun selon le système établi, et ceux qui s’ajoutent aussi, avec le montant de chaque participant. Ainsi, les fonds amassés seront transmis à la fondation. C’est simple et facile comme système. Tout le monde connaît le montant exact à transmettre en fin de journée et je me charge de tout leur faire parvenir. Qu’en pensez-vous?

    PS : le forage de cette nuit a porté fruit : ils ont un peu d’eau, ils continuent à forer aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Retour haut de page