Search
Filtres de recherche
Correspondances exactes seulement
Dans le titre
Dans le contenu

Try these: phrase 1phrase 2phrase 3

ELSPETH BEARD – premiere femme a faire le tour du monde

2 il y a 6 années

Juste de meme, remarquez aussi quelle sorte de moto LOL

Elspeth est une courageuse Anglaise qui, dans les années 80, a décidé de partir seule en moto au bout du monde.

Alors qu’elle est étudiante en archéologie en Angleterre, Espeth a des envies d’ailleurs. Avec sa BMW R 60/6 qu’elle bidouille seule dans son garage, elle parcourt l’Irlande et l’Ecosse. Cet esprit de découverte ne la quittera plus et ne fera que grandir. C’est décidé : elle partira découvrir le monde après sa troisième année d’université.

Pour se donner les moyens de réaliser ses projets, elle travaille dans le bar de son université, le soir après les cours.
Après avoir économisé suffisamment elle s’équipe et prend le large, direction la Grande Pomme. Au guidon de sa fidèle moto, elle découvre le Canada, traverse les États-Unis pour atteindre Mexico. Elle se redirige vers le Nord pour gagner Los Angeles. Elle embarque dans un ferry et traverse le Pacifique pour débarquer à Sydney. Sa moto la rejoindra quelques jours plus tard.

Elle passe sept mois à Sydney. Conjointement au développement d’un projet en architecture dans le cadre de ses études, elle s’épanouit à parcourir les routes australiennes. Après une hospitalisation de deux semaines suite à un accident  de la route, elle ne baisse pas les bras et continue son trip en Australie. Sa soif de découverte n’en est que décuplée.

Quelques semaines après, direction l’Asie. Première étape : Singapour. Ça sera ensuite l’Inde pendant quelques mois. Elle traverse l’Iran, dans une atmosphère postrévolutionnaire angoissante. Elle garde son casque sur la tête lorsqu’elle a les pieds à terre, pour dissimuler sa féminité. « Sa burqa à elle » dira la courageuse motarde. Affectée par l’hépatite et par une dysenterie intense, elle se repose quelques semaines en Turquie. Elle passe par la Grèce et par une Yougoslavie pleine de tensions. Enfin, épuisée, la globetrotteuse rentre chez elle, en Angleterre.

Elspeth Beard est partie 3 ans, a parcouru 77 250 kilomètres avec une seule moto et a perdu 20 kilos alors qu’elle n’était âgée que de 24 ans. Elle se déplace toujours en deux roues et vit de sa passion pour l’architecture.

Elspeth Beard, une des premières motardes globetrotteuses

http://www.motorcyclistonline.com/elspeth-beard-one-early-globetrotters

2 commentaires

  1. PatM

    Max wrote:

    Juste de meme, remarquez aussi quelle sorte de moto LOL 

    C’est vrai qu’en ce temps là, les BMW étaient les motos qui avaient la réputation d’être les plus fiables sur le marché.

  2. binosxx

    PatM wrote:

    Max wrote:

    Juste de meme, remarquez aussi quelle sorte de moto LOL 

    C’est vrai qu’en ce temps là, les BMW étaient les motos qui avaient la réputation d’être les plus fiables sur le marché.

    Et pas de cochonneries électroniques, voilà pour la fiabilité…

    Et elle est super jolie la madame !

Laisser un commentaire

Mode sombre. Ajustez l’apparence pour réduire les reflets et reposer vos yeux.