Incroyable histoire...
 
Notifications
Retirer tout

Incroyable histoire au Musée Gilles-Villeneuve

 
Max
 Max
(@max)
Équipe Admin Registered

Les noms, les photos, la reponse du responsable de ses ispecteurs la 0014.gif pas d'allure

Directeur général du musée Gilles-Villeneuve de Berthierville, Alain Bellehumeur s'est cru à "Surprise, sur prises", le samedi 12 juin. Deux inspecteurs de la loi sur le tabac l'ont informé que l'établissement était passible d'une amende de 2,000$ parce qu'il exposait des photos présentant Gilles Villeneuve portant une combinaison de course arborant notamment une étiquette des cigarettes Malboro.
Ces photos et d'autres objets étaient présentés au public dans un local de la rue Crescent, en collaboration avec l'association des marchands de cette artère montréalaise, dans le cadre des festivités entourant le Grand Prix de Montréal. Il a bien essayé d'argumenter, sans succès. Les deux hommes lui ont dit qu'ils avaient pris des photos et que le dossier suivrait son cours.
Estomaqué
«En aucun temps, on ne fait la promotion de la cigarette. C'est l'histoire. Doit-on trafiquer l'histoire, refaire les photos d'autrefois. C'est comme si on ne voulait plus que René Lévesque ait fumé», insiste-t-il.
«Il ne faut pas pousser à l'extrême. Trop, c'est comme pas assez», continue-t-il; rappelant ne pas être un fumeur même s'il a côtoyé des voitures de course toute sa vie.

Les objets qui ont suscité l'attention des inspecteurs sont exposés sans problème au musée berthelais depuis des années. «Quand on prend ces pièces-là et on les amène à Montréal, ça devient illégal. C'est le même musée qui fait la même action», souligne M. Bellehumeur.

De plus, il met en lumière qu'aucun reproche n'a été fait durant les deux premiers jours de l'exposition. Ce n'est que la dernière journée, vers 17 heures, que tout s'est déclenché.

«Un organisme sans but lucratif qui ne reçoit aucune aide financière du gouvernement et on se fait accueillir comme ça alors qu'on essaie de faire notre mission: perpétuer le souvenir de Gilles au fil des ans», lance-t-il. Il maintient que des centaines de personnes à qui il a parlé ont été estomaquées de cette histoire.

Lors de l'exposition, les gens pouvaient se faire photographier devant une F-1. M. Bellehumeur s'est assuré que le véhicule utilisé ne comportait pas de logo d'une compagnie de cigarettes. Cela, en conformité avec l'appel téléphonique que lui a fait une dame du gouvernement, le mardi 8 juin, l'avisant que c'était illégal d'agir autrement.

Au moment d'écrire ces lignes (22 juin), M. Bellehumeur ne sait pas si l'amende sera effectivement imposée au musée. «Mais qu'il y ait des suites ou pas, il faut que quelqu'un en haut réagisse. Le passé, c'est l'histoire», déclare-t-il. Il avance que les directives aux inspecteurs ne sont peut-être pas claires.

http://www.laction.com/article-464386-Incroyable-histoire-au-Musee-GillesVilleneuve.html

Citation
Début du sujet Posté : 26 juin 2010 11:17
Avatar of 4amaran
(@4amaran)
Membre

plus ca change plus c,est pareil , le ridicule ne tue pas parcequ,il y aurais plusieurs mort dans la fonction publique

RépondreCitation
Posté : 26 juin 2010 12:18
Avatar of fouchou
(@fouchou)
Membre

Pas de commentaire c'est déjà trop con.

RépondreCitation
Posté : 26 juin 2010 19:13
Avatar of stephanbelanger
(@stephanbelanger)
Membre

c'est ridicule *&?)(&?%$$$ biiiiiiiip

RépondreCitation
Posté : 26 juin 2010 19:36
Avatar of Transgarp
(@transgarp)
Membre

Cà me fait penser à une forme de:
- chasse aux sorcières
- être plus catholique que le Pape
- la vertue du politically correct

Ecoeurer le peuple finalement.
Vraiment pas fort.

Et durant ce temps BP polu au max avec leur fuite de pétrole et c'est comme s'il se passait rien.
Faudrait envoyer les deux twitts d'inspecteur voir BP LOL

Tant qu'à faire faudrait poursuivre la revue Life qui a publié Steve McQueen fumant une cigarette

c 4710c 5710

RépondreCitation
Posté : 27 juin 2010 08:10
Avatar of Transgarp
(@transgarp)
Membre

gv

Que je suis pas genlil LOL

RépondreCitation
Posté : 27 juin 2010 08:40
Partager:
Retour haut de page