Sonomètre plus tôt ...
 
Notifications
Retirer tout

Sonomètre plus tôt que prévu?

 

28abc79b2d6225c65e7c2f14d670a50f?s=80&d=mm&r=g
(@shadowext)
Membre
Inscription: il y a 13 années
Posts: 140
Début du sujet  

http://tvanouvelles.ca/archives/lcn/infos/national/2011/09/20110910-234957.html

Par Jean-Nicolas Blanchet | Agence QMI

Pendant que la méthode archaïque pour mesurer le bruit émis par les motos continue de désespérer les policiers et les motocyclistes, le ministère des Transports s'affaire à instaurer un nouveau système de mesure, qui pourrait même arriver sur les routes dès l'été prochain.

C'est ce qu'a confirmé Christian Bergeron, porte-parole du Comité d'action politique motocycliste, qui travaille en étroite collaboration avec le ministère et les membres de l'industrie afin que la province puisse installer des sonomètres.

La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a d'ailleurs fait savoir que la nouvelle méthode verra le jour d'ici une à deux années. Cependant, M. Bergeron a indiqué que les groupes de défense des motocyclistes allaient faire front commun pour accélérer le projet afin qu'il soit implanté l'été prochain.

Test de la broche

M. Bergeron qualifie de bordélique la méthode actuellement en vigueur au Québec, le «test de la broche», qui consiste à introduire une broche dans le tuyau d'échappement. Si le policier parvient à le faire, le motocycliste reçoit une contravention puisque cela résulte d'une modification du silencieux.

«Dans le temps, les gens enlevaient les déflecteurs ou perçaient des trous dans le silencieux. Le problème, c'est que maintenant, la broche peut entrer dans des silencieux d'origine et conformes», a-t-il indiqué, ajoutant qu'un manche à balai pouvait entrer dans les tuyaux d'échappement des motos utilisées par la Sûreté du Québec et les policiers de Montréal.

Des policiers lui auraient même confié qu'ils ne souhaitaient plus s'embarquer dans ces contraventions. «Ils sont écœurés de se mettre à quatre pattes, de se faire engueuler et de regarder avec leur lampe de poche dans le tuyau d'échappement.» Il explique aussi que le test actuel, qui durerait 30 minutes, fait en sorte que plusieurs motocyclistes se voient forcés de payer des contraventions injustifiées et vice-versa.

Bon pour tous

Inspiré du test J2825 développé par SAE International, la nouvelle méthode permettrait d'intercepter, à l'aide de sonomètres, les silencieux modifiés trop bruyants.

Selon M. Bergeron, près de 20% des motocyclistes ne seraient pas en règle présentement. L'Alberta a d'ailleurs intégré le test J2825, tout comme certains endroits aux États-Unis, a ajouté le porte-parole, qui croit que les motocyclistes s'achèteraient la paix avec l'instauration de sonomètres.

Samedi, à Portneuf, la Table de concertation sur la pollution sonore des motos (Projet Cap-Santé, Deschambault-Grondines et Neuville) a procédé à une opération de sensibilisation. Créée il y deux ans, la Table veut réduire le bruit dans le secteur de la route 138, où près de 150 motos passeraient à l'heure lors de belles journées d'été, selon le président, Michel Bertrand.


Citation
26ed7eb44ca45665a883c3d3ae242ead?s=80&d=mm&r=g
(@transgarp)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 588
 

Le pti boutt qui me fait sourire O:)

«Dans le temps, les gens enlevaient les déflecteurs ou perçaient des trous dans le silencieux. Le problème, c'est que maintenant, la broche peut entrer dans des silencieux d'origine et conformes», a-t-il indiqué, ajoutant qu'un manche à balai pouvait entrer dans les tuyaux d'échappement des motos utilisées par la Sûreté du Québec et les policiers de Montréal.


RépondreCitation
Max
 Max
(@max)
Équipe
Inscription: il y a 16 années
Posts: 3016
 

tres bien


RépondreCitation
Partager:
Retour haut de page