Notifications
Retirer tout

Hydroplanage (aquaplaning) à moto...

 

9455a2e83f40cda562e840c24a64ff99?s=80&d=mm&r=g
(@jclogique)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 80
Début du sujet  

Salut à tous... :-k

Je me prépare à faire quelques voyages cet été. Il va de soit que j'aurai à rouler sous la pluie. Ce sera inévitable. J'en veux pour preuve, la majorité des récits que j'ai lus sur vos voyages...

Je demande donc conseil et avis à ceux parmi vous qui avez dû affronter de longues heures à rouler sous la pluie, voire même des journées entières. Je n'ai personnellement pas beaucoup d'expérience sous ces conditions, sauf un voyage à Alma, il y a deux ans, où j'avais fait La Tuque - Chambord, sous une pluie d'intensité variable, parsemée ici et là de répits apaisants, mais de trop courte durée.

J'avais réduit ma vitesse en conséquence, mais les camionneurs n'ont aucune indulgence et réclament « de trop près » le temps qu'on leur vole. (C'est mon impression.)

Bref, ma plus grande inquiétude, était de rencontrer ou croiser une « roulière » remplie d'eau (on ne peut pas toujours les éviter) et de faire de « l'hydroplanage ». Sur quatre roues on peut parfois s'en tirer mais, sur deux roues, je n'ose pas y penser.

Question: À partir que quelle vitesse une moto est en danger de faire de « l'hydroplanage »?

Jean (JcLogique)

Merci à l'avance pour toute information pertinente...


Citation
PatM
 PatM
(@patm)
Membre
Inscription: il y a 16 années
Posts: 5176
 

La réponse à ta question est un gros, ça dépend. Ça dépend des pneus, de leur profil, de leur gomme, de leur degré d'usure.
En fait les pneus de type sport-touring ou touring ont en général une très bonne performance sous la pluie.
C'est plus le pilote qui devient craintif qu'autre chose.
C'est sur qu'on doit adapter sa conduite, éviter les gestes brusques, les accélérations ou freinages intempestifs mais il ne faut pas ralentir au point de devenir un danger pour soi-même ou pour les autres.
Mieux vaut se prendre une chambre de motel dans ce cas là.

Ride Safe!


RépondreCitation
9455a2e83f40cda562e840c24a64ff99?s=80&d=mm&r=g
(@jclogique)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 80
Début du sujet  

La réponse à ta question est un gros, ça dépend. Ça dépend des pneus, de leur profil, de leur gomme, de leur degré d'usure.
En fait les pneus de type sport-touring ou touring ont en général une très bonne performance sous la pluie.
C'est plus le pilote qui devient craintif qu'autre chose.
C'est sur qu'on doit adapter sa conduite, éviter les gestes brusques, les accélérations ou freinages intempestifs mais il ne faut pas ralentir au point de devenir un danger pour soi-même ou pour les autres.
Mieux vaut se prendre une chambre de motel dans ce cas là.

Merci Pat...

Tout ce que tu dis fais du sens et bien entendu, vaut mieux rester au motel quand c'est possible...

Toutefois, la question n'était pas "comment rouler sous la pluie" mais, à quelle vitesse commence-t-on à faire de l'hydroplanage dans une "flaque d'eau" ou une roulière de camion, flaque comme on en voit souvent sur nos routes?

Est-ce que quelqu'un est au courant de rapports en cette matière ou, d'expérience personnelle... Est-ce que le poids de la moto est à considérer... Je pilote un Goldwing 1800 et un Burgman 650.

Encore une fois, merci Pat pour tes commentaires, très apprécié, merci...

Bonne saison à tous, la mienne est déjà commencée depuis le 15 mars dernier comme plusieurs d'entre vous d’ailleurs. :D/


RépondreCitation
PatM
 PatM
(@patm)
Membre
Inscription: il y a 16 années
Posts: 5176
 

Malgré toutes les belle journées à rouler sous la pluie, je n'ai jamais rencontré de situations d'hydro-planage ou acquaplanage dans des flaques d'eau.
La surface de contact longitudinale, la forme arrondie du pneu et les cannelure du pneus permettent aux pneus de motos de rester en contact beaucoup plus avec le pavé, selon moi, que les pneus d'auto. De plus sur une auto, la flaque d'eau peut tirer la voiture d'un côté et en faire perdre le contrôle. Ce n'est pas le cas en moto. Il faudrait selon moi qu'il y ait pas mal d'eau dans la dite flaque. Comme du genre, prend ton canot plutôt que la moto. LOL

J'ai plus peur de situations ou il y a des pouces d'eau à la grandeur de la route, ou la surface pavée est contaminée par de l'huile ou de la boue ou encore la présence de joints de caoutchouc genre tar snakes.

L'an passé en Pennsylvanie, une belle route refaite en "chip and seal", gravier sur goudron, mouillée et luisante sur les parties où le gravier à disparu, m'a surpris au point de me faire resserrer les sphincters. Pas de flaque d'eau là. C'était comme de rouler sur de la glace. 8-[

Ride Safe!


RépondreCitation
66762400e418458a2349499d1e1c6a2c?s=80&d=mm&r=g
(@tigris)
Membre
Inscription: il y a 15 années
Posts: 3
 

Malgré toutes les belle journées à rouler sous la pluie, je n'ai jamais rencontré de situations d'hydro-planage ou acquaplanage dans des flaques d'eau.
La surface de contact longitudinale, la forme arrondie du pneu et les cannelure du pneus permettent aux pneus de motos de rester en contact beaucoup plus avec le pavé, selon moi, que les pneus d'auto. De plus sur une auto, la flaque d'eau peut tirer la voiture d'un côté et en faire perdre le contrôle. Ce n'est pas le cas en moto. Il faudrait selon moi qu'il y ait pas mal d'eau dans la dite flaque. Comme du genre, prend ton canot plutôt que la moto. LOL

J'ai plus peur de situations ou il y a des pouces d'eau à la grandeur de la route, ou la surface pavée est contaminée par de l'huile ou de la boue ou encore la présence de joints de caoutchouc genre tar snakes.

L'an passé en Pennsylvanie, une belle route refaite en "chip and seal", gravier sur goudron, mouillée et luisante sur les parties où le gravier à disparu, m'a surpris au point de me faire resserrer les sphincters. Pas de flaque d'eau là. C'était comme de rouler sur de la glace. 8-[


RépondreCitation
9455a2e83f40cda562e840c24a64ff99?s=80&d=mm&r=g
(@jclogique)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 80
Début du sujet  

Malgré toutes les belle journées à rouler sous la pluie, je n'ai jamais rencontré de situations d'hydro-planage ou acquaplanage dans des flaques d'eau.
La surface de contact longitudinale, la forme arrondie du pneu et les cannelure du pneus permettent aux pneus de motos de rester en contact beaucoup plus avec le pavé, selon moi, que les pneus d'auto. De plus sur une auto, la flaque d'eau peut tirer la voiture d'un côté et en faire perdre le contrôle. Ce n'est pas le cas en moto. Il faudrait selon moi qu'il y ait pas mal d'eau dans la dite flaque. Comme du genre, prend ton canot plutôt que la moto. LOL

J'ai plus peur de situations ou il y a des pouces d'eau à la grandeur de la route, ou la surface pavée est contaminée par de l'huile ou de la boue ou encore la présence de joints de caoutchouc genre tar snakes.

L'an passé en Pennsylvanie, une belle route refaite en "chip and seal", gravier sur goudron, mouillée et luisante sur les parties où le gravier à disparu, m'a surpris au point de me faire resserrer les sphincters. Pas de flaque d'eau là. C'était comme de rouler sur de la glace. 8-[


Très drôle pour le sphincter... Bon, je mets tous ces précisions dans mon coffre à réflexion. :-k

Plus on en sait, mieux c'est. Très apprécié, vraiment!

JcLogique


RépondreCitation
535abe6533a626096faa9e44d5d32736?s=80&d=mm&r=g
 mart
(@mart)
Membre
Inscription: il y a 15 années
Posts: 772
 

Évidenment rouler sous la pluie n'est pas le gros fun,mais bon premieremet observe la route si il y a des vallons dans la voie (ou les voitures & camions roule habituellement) dans le cas d'une pluie forte C certain qu'ils va y avoir plus d'eau là , donc tient toi plus au centre,garde une trés bonne distance des véhicules que tu suis,comme ça en cas de freinage inattendu tu aura le temps de réagir sécuritairement,si dans le cas d'une orage que tu ne voit pas plus loin de 3 ou 4 pieds arrête toi dans un endroit sécuritaire,spéciallement si tu est sur l'autoroute (ne va pas te mettre sous un viaduc,ce n'est vraiment pas idéal) & attend que sa cesse (je le sais C pas toujours évidenment mais C fesable),pour la vitesse si (exemple) si C 100 km hrs roule 90 / 95 km (dans la voie de droite C préférable (je le metionne parce que j'en voie des ti clin dans la voie de gauche)
Évidenment comme Pat le mentionne,les pneu (l'état,l'usure & la pression) ont un importance asser majeurs c'est ce qui te permets de tout controler.
Mais le temps ou C plus glissant ce n'est pas la grosse pluie mais plutot la petite pluie fine,celle ci est vraiment plus traitre (genre mélanger avec du sable ou du gravier) j'oubliais porte une attention au ligne (peinture) sur la chausser,sur l'eau C comme de la glace.
sur ce bon trip & ride safe
Une trés bonne saison 2012


RépondreCitation
9455a2e83f40cda562e840c24a64ff99?s=80&d=mm&r=g
(@jclogique)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 80
Début du sujet  

Évidenment rouler sous la pluie n'est pas le gros fun,mais bon premieremet observe la route si il y a des vallons dans la voie (ou les voitures & camions roule habituellement) dans le cas d'une pluie forte C certain qu'ils va y avoir plus d'eau là , donc tient toi plus au centre,garde une trés bonne distance des véhicules que tu suis,comme ça en cas de freinage inattendu tu aura le temps de réagir sécuritairement,si dans le cas d'une orage que tu ne voit pas plus loin de 3 ou 4 pieds arrête toi dans un endroit sécuritaire,spéciallement si tu est sur l'autoroute (ne va pas te mettre sous un viaduc,ce n'est vraiment pas idéal) & attend que sa cesse (je le sais C pas toujours évidenment mais C fesable),pour la vitesse si (exemple) si C 100 km hrs roule 90 / 95 km (dans la voie de droite C préférable (je le metionne parce que j'en voie des ti clin dans la voie de gauche)
Évidenment comme Pat le mentionne,les pneu (l'état,l'usure & la pression) ont un importance asser majeurs c'est ce qui te permets de tout controler.
Mais le temps ou C plus glissant ce n'est pas la grosse pluie mais plutot la petite pluie fine,celle ci est vraiment plus traitre (genre mélanger avec du sable ou du gravier) j'oubliais porte une attention au ligne (peinture) sur la chausser,sur l'eau C comme de la glace.
sur ce bon trip & ride safe
Une trés bonne saison 2012

Merci Mart... J'ajoute à mon coffre. cool1

JcLogique


RépondreCitation
9b96c33ba00dc7f0fcec8bc1f1b5df41?s=80&d=mm&r=g
(@whiss)
Membre
Inscription: il y a 13 années
Posts: 249
 

Je roule souvent sous la pluie , même diluvienne quelques fois . Dans ce cas , je ralentis un peu , j'évite de rouler dans les ornières des autos où l'eau a tendance à s'accumuler . Jamais d'accélération,, de freinage, ni de virage brusque surtout sur une ligne blanche . Une plus grande distance entre l'auto qui me précède pour ralentir plus délicatement . Prévoir en tout temps une ligne d'échappatoire .

Si la pluie vient de commencer , je suis doublement prudent car l'huile sur l'alsphate se détache et flotte sur l'eau . Après , c'est moins dangereux , moins glissant .

Une seule fois il m'est arrivé de faire de l'aquaplaning. Pas de freinage , pas de débrayage , pas de fermeture des gaz . Garder la même vitesse et garder le même équilibre en ligne droite : braquer et contrebraquer comme en auto sur la glace . Et prier tous les saints du paradis . helpsmilie

Une moto plus pesante aura moins tendance à faire de l'aquaplaning , car les pneus ''écrase'' plus l'eau et chasse une plus grande quantité d'eau .

Ça me fait penser , mon pneu avant est ''fesse'' Pas très bon pour chasser l'eau . #-o

P.S. Je me suis acheté un habit de pluie . Je vais ressembler à Yves . Un beau canard jaune .
J'étais tanné de revenir à la maison tout détrempé, en pesant 30 livres de plus .


RépondreCitation
7201bba953b68d970061895906c801d5?s=80&d=mm&r=g
 yves
(@yves)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 230
 

...
P.S. Je me suis acheté un habit de pluie . Je vais ressembler à Yves . Un beau canard jaune .
J'étais tanné de revenir à la maison tout détrempé, en pesant 30 livres de plus .

Je suis fier qu'on me cite. Mon but c'est d'être visible. N'oublie pas les gants de caoutchouc rouges. Pas de cuir, ca vient tout trempé et ca ne vient pas à bout de sécher.
WhitefaceMountain#5522709798352685490

Enfin, je suis célèbre.

Jc, si tu fais un voyage du nord au sud, c'est très râre que tu vas frapper de la pluie toute la journée et si jamais, je dis bien jamais, tu frappais une de ces journées, ce sera une pluie fine pas diluvienne. Les fortes pluies arrivent avec une averse, surtout avec un orage électrique. Dans ce cas, tu peux arrêter prendre un café sans mettre ton imper car ça dure 20 minutes. Il s'agit de reconnaître le nuage, un cumulonibus, un nuage vertical à tête plate en forme d'enclume. Ils peuvent même contenir de la grêle.
Lorsqu'il commence à pleuvoir, les 5 premières minutes sont cruciales pour que l'asphalte se nettoie de l'huile et ce que j'appelle de la chiasse de charrette (boue). Une fois ce délai passé, tu roules normal. Tu peux enlever un petit 10km/h pour te sécuriser. Roule plus dans le centre de la voie, évite les 'men holes' et les tar snake. Accélération et décélération en douceur. Note qu'un virage est aussi une accélération centripète. En ville, aux feux d'intersection, les camions laissent des coulisses d'huile sur le tiers du centre. En parlant d'huile, les postes de douanes sont quelques fois surprenant.

Bon voyage et amuse-toi bien.
P.S. Je ne suis jamais arrêté dans un motel pour attendre la fin de la pluie, un p'tit 100 ou 200km et c'est terminé.


RépondreCitation
9455a2e83f40cda562e840c24a64ff99?s=80&d=mm&r=g
(@jclogique)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 80
Début du sujet  

Je roule souvent sous la pluie , même diluvienne quelques fois . Dans ce cas , je ralentis un peu , j'évite de rouler dans les ornières des autos où l'eau a tendance à s'accumuler . Jamais d'accélération,, de freinage, ni de virage brusque surtout sur une ligne blanche . Une plus grande distance entre l'auto qui me précède pour ralentir plus délicatement . Prévoir en tout temps une ligne d'échappatoire .

Si la pluie vient de commencer , je suis doublement prudent car l'huile sur l'alsphate se détache et flotte sur l'eau . Après , c'est moins dangereux , moins glissant .

Une seule fois il m'est arrivé de faire de l'aquaplaning. Pas de freinage , pas de débrayage , pas de fermeture des gaz . Garder la même vitesse et garder le même équilibre en ligne droite : braquer et contrebraquer comme en auto sur la glace . Et prier tous les saints du paradis . helpsmilie

Une moto plus pesante aura moins tendance à faire de l'aquaplaning , car les pneus ''écrase'' plus l'eau et chasse une plus grande quantité d'eau .

Ça me fait penser , mon pneu avant est ''fesse'' Pas très bon pour chasser l'eau . #-o

P.S. Je me suis acheté un habit de pluie . Je vais ressembler à Yves . Un beau canard jaune .
J'étais tanné de revenir à la maison tout détrempé, en pesant 30 livres de plus .

Whiss... Heureux que tu me fasses partager ton expérience. Tout ça me sera bien utile au moment opportun. En passant, "ornières" c'est le mot que je cherchais... "roulières" n'existe pas dans le dictionnaire. Je m'en souviendrai demain, j'espère. Bon, voilà, ça devrait tenir en place.

Ce qui me frappe le plus dans toutes ces "remarques", c'est la mise en garde contre le "phénomène" de l'huile... Franchement, merci à ceux qui en ont parler parce que, de moi-même, cet aspect du danger ne me serait pas venu à l'idée.

Yves... Ton intervention est également enrichissante pour moi et apprécié.

Au plaisir de rider avec vous dans le cours de cette nouvelle saison. À bientôt!

JcLogique


RépondreCitation
9455a2e83f40cda562e840c24a64ff99?s=80&d=mm&r=g
(@jclogique)
Membre
Inscription: il y a 14 années
Posts: 80
Début du sujet  

BobbyLap... Remarques, lues et appréciées....

Quelle générosité de partage... Vive la collectivité MCQ... Vive TiMax! ... et tous ceux et celles qui travaillent au soutient de ce site. cheers

JcLogiue


RépondreCitation
Partager:
Retour haut de page