Search
Filtres de recherche
Correspondances exactes seulement
Dans le titre
Dans le contenu

Try these: phrase 1phrase 2phrase 3

Une belle semaine d’octobre en Pennsylvanie

12 il y a 7 années

Bon, dans la vie, il faut ce qu’il faut et quand tu as des vacances à prendre, il faut les prendre. laugh

Ce qui fait que nous sommes allés en ce mois d’octobre, après l’action de grâce, à la découverte des routes de la Pennsylvanie. Départ un dimanche matin plutôt frisquet en direction de la frontière Américaine. Le douanier semblait un peu sceptique de nous voir ainsi aller en moto si tard en saison. C’est vrai qu’avec le froid et la pluie, nous n’avons pas vu beaucoup de motos durant la semaine.

Notre première journée nous a fait traverser les Adirondacks en passant par les routes US3, NY30 et 28. Après une pause lunch au Long Lake Diner, pour un bon chowder au maïs et un sandwich, nous avons découvert que la route 28 est maintenant repavée en grande partie. Fini le brassage de plombages. Le plan était de se rendre jusqu’à Ithaca pour le dodo mais délais et départ un peu tard aidant, c’est au Red Roof Inn d’Utica que nous nous sommes arrêtés. Beau, bon et pas cher ($60 pour la nuit avec carte AAA) et tout fraichement rénové. À distance de marche se trouvent quelques restaurants dont le Delmonico’s Steak House et et Babe’s Macaroni Grill. Delmonico’s c’est un restaurant Italien de New York typique. Nous avons cette fois-ci choisi plutôt Babe’s. Sans regrets d’ailleurs. Pour souper, deux bonnes bières ambres et une grande pizza margaritha. Pareille à celles dont raffolle notre ami Max. (Recommandé)

Comme tous les plans ne durent que le temps de les faire, notre deuxième journée qui devait nous amener à Wellsville puis redescendre jusqu’àu sud de Williamsport nous paraissait trop longue. Donc ce fut une belle journée ensoleillé, en direction de Williamsport en passant par diverses routes dont les 323 et 287 jusqu’à la route US6 puis la 144 jusquà la route 220 et Williamsport. Dodo au Hampton Inn et souper en face chez Parkers. Du manger chaud et vite au dodo.

Troisième journée, celle-ci autour de Williasport. Il faut comprendre que cette ville est située dans une belle vallée irriguée par la rivière Susquehanna. Cette rivière est alimentée à son tour par de multiples rivières qui coulent elles aussi dans des vallées transversales, coupant un immense plateau. Qui dit rivières, dit courbes. Malgré une journée qui s’annonçait pluvieuse, nous avont apprécié les routes de la région, les routes 973, 44, 414, le long de la Old Pine Creek jusqu’à Ogdensburg. De là, la route US6 jusqu’à Troy pour une Stromboli, sorte de pizza fourée avec des viandes, oignons, poivrons et tomates. Le tout accompagné d’une sauce maison. Par la suite, notre route nous a fait prendre la US 14 direction sud jusqu’à la 154 et ce jusqu’à ce qu’on rejoigne la route US220. Gros camion lent oblige, nous avons biffurqué sur la route 864 le long de Mill Creek. Virage à gauche sur la 87  pour retourner à l’hôtel à Williamsport. Ce soir diner au Bullfrog Brewery, situé à quelques pas de l’hôtel sur la rue Fourth. Bonne bières en fut (Special Blueberry Brown Ale) burgers avec frites maison et salades. (Recommandé) La rue Fourth, c’est aussi la rue des MIllionnaires. Il fut une époque ou Williamsport était la ville qui comptait le plus de millionnaires au USA.

Quatrième jour, on nous annonce la fin du monde. La tempête se situe tout juste au sud ouest de nous et remonte tranquilement en notre dirrection. Notre dilemne, on rentre à la maison, on reste à l’hôtel, ou bien on sort? Bof, ce n’est que de la pluie après tout et les pneus neuf (PR4) sont faits pour ça. On prend donc la route US220 jusqu’à la ville de Lockhaven. C’est le déluge. On reste sur la route 664 jusqu’à ce qu’on croise la route 44 et enfin la Hyper Mountain road (1004) jusqu’à la route 120 qui longue la branche ouest de la rivière Suquehana. Pas de trafic mais attention aux feuilles, branches mortes et roches d’éboulis. Nous suivons la route 120 jusqu’à Wyatt où nous empruntons la route 872 jusqu’à Keating Township et la route 155 jusqu’à Emporium. Déjà il ne pleut presque plus. La tempête s’est déplacée vers l’est. Nous reprenons la route 120 direction Ouest jusqu’à Ridgeway. De là nous empretons la route 949 jusqu’à Sigel. Par la sute, nous empruntons les routes 36 et 62 pour aller rejoindre la route du diable, la 666. Comme on dit, dans ce voyage, le yable est au vache, la route 666 est fermée entre Kingsey twp et la route 948. Ce sera donc un détour par les routes US62 et US6. Puis jusqu’à Gibbs Hill road et la 321. Ben ça alors, la route 321 est en reconstruction et fermée direction nord. On rebrousse sur la 321 sud jusqu’à Kane pour prendre la 219 nord jusqu’à notre hôtel à Bradford. Dodo au Best Western et souper sur recommandation de la préposée, au Beefeater. Le nom le dit, ils y servent du boeuf. Accompagné d’une bonne bière ambre locale et pour dessert une tarte double à la citrouille. Intrigué par cette tarte? Imaginez un gâteau au fromage sur fond de croûte graham, recouvert d’une bonne couche de crème de citrouille et de crème fouettée. Mmmmm!

Départ au petit matin direction nord vers New York par les route 346, 385 et 44 pour nous ammener à la route 417. Cette dernière fait un bon compromis pour voyager direction est – ouest entre la route 6 au nord de la Pennsylvanie et l’Interstate 86 au nord. Ensuite ce sera la route 13 et High Bridge road jusqu’à la route 20 direction est. Dodo ce soir là encore au Red Roof Inn à Utica. C’est jeudi, plus cher ce soir. ($68 avec AAA) laugh

Dernier jour, nous nous fions à la madame (le GPS) pour nous diriger vers la maison. Paramètres de contournements: par d’autoroutes ou de demi-tours. Pour une raison que j’ignore, comme je n’ai pas indiqué de contourner les routes à péages, la madame nous fait prendre la Interstate 94. Ben oui, c’est une route a péage. $0.75 jusqu’à la prochaine sortie. Par la suite ce sera la route 5s jusqu’à Nelliston et demi-tour direction ouest pour reprendre la 334, la 29 et la 30 pour ensuite longer le lac Sacandaga jusqu’à Lake Luzerne. Belle route pleine de virages mais à ne pas planifier en été. Malgré une limite de 45 mph (70 km/h) elle est bordée de chalet. À ce temps de l’année, ils sont presque tous fermés et nous nous en donnons à coeur joie. Le ciel se dégage finalement même si ça reste frais. Puis ce sera Valley road pour rejoindre la 74 et finalement la US9N.

Schroon Lake, un arrêt pipi et essence. Il est temps d’une pause pour le lunch. Comble du hasard, nous croisons une amie de Lisa, avec qui elle avait planifié un lunch pour ce même midi mais reporté car ni une ni l’autre n’était disponible finalement. Donc un agrable repas au Picktin Diner à Schroon Lake. Un petit resto qui sert de la bonne nourriture fraiche. La gentille dame nous propose en plus une pointe de tarte pour le dessert. Comment résister à ces tartes fraiches avec une belle croûte maison. Lisa et moi optons pour la tarte aux bleuets alors que nos amies y vont pour les tartes aux fraise et rhubarbe et coconut cream Pie. Encore une foi, Mmmmm! La gentille dame nous a promis qu’elle garderait les calories pour elle. laugh

Retour par la US 9 et la Interstate 87 pour revenir au Québec.

Finalement une belle vacance d’automne. Qui dit qu’on doit ranger sa moto dès septembre? smiley

 

12 commentaires

  1. LeKid

    Franchement un des meilleurs

    Franchement un des meilleurs récits de voyages qu’on aura lu ici.  Très détaillé, très précis avec le détail des arrêts, bouffe, nombreuses photos et routes empruntées.  Très facile et plaisant de pouvoir visionner (et copier…) votre trajet en consultant une carte.  Merci du partage!

  2. Max

    beau recit 

    beau recit 

    puis finalment les PR4 sont bien sur une FJR ?

    Pour ma part je les ai essaiè a nouveau sur la K1600 avec la Megaride 7, sous la pluie sont super stables, je les ai trouvè un peu moins bruyant, peut-etre une coincidence de asphalte temperature, bien durables par contre toujours le defaut que quand on arrive a la limite des fois ….. ils glisents sans avertir, et que dependant temperature/pression pneus ils deviens “durs” a pencher, pour moi les Pirelli Angel GT sont une petite coche de plus.

  3. PatM

    Max a ecrit:

    beau recit 

    puis finalment les PR4 sont bien sur une FJR ?

    Pour ma part je les ai essaiè a nouveau sur la K1600 avec la Megaride 7, sous la pluie sont super stables, je les ai trouvè un peu moins bruyant, peut-etre une coincidence de asphalte temperature, bien durables par contre toujours le defaut que quand on arrive a la limite des fois ….. ils glisents sans avertir, et que dependant temperature/pression pneus ils deviens “durs” a pencher, pour moi les Pirelli Angel GT sont une petite coche de plus.

    Ils collent sous la pluie, ils sont plus plus prévisibles et plus faciles à pencher. Comme c’était mouillé et plein de feuilles mortes, je n’ai pas vraiment testé leurs limites mais je leur donne une grosse coche au dessus des PR3 dans ces conditions.

  4. Max

    oui c’est sur que ils sont

    oui c’est sur que ils sont mieux que les PR3, desormais les PR3 c’est une vielle generation et de que on a gouté a PR4 ou Angel GT on s’apercoit de la difference, pour moi aujourd’hui les meilleurs pneus sport touring sont dans l’ordre  Pirelli Angel GT ou Michelin PR4

  5. Viens

    Merci de partager ce récit, c

    Merci de partager ce récit, c’est vrai que septembre est une belle période pour rouler et voir les couleurs d’automne.
    Vous parlez de la qualité des pneus sous la pluie ce qui m’amène à la question de la bonne visibilité sous la pluie, par curiosité, quel est le genre de casque, visière ou traitement pour améliorer ?

    • PatM

      Viens a ecrit:

      Merci de partager ce récit, c’est vrai que septembre est une belle période pour rouler et voir les couleurs d’automne.
      Vous parlez de la qualité des pneus sous la pluie ce qui m’amène à la question de la bonne visibilité sous la pluie, par curiosité, quel est le genre de casque, visière ou traitement pour améliorer ?

      Rouler sous la pluie n’est pas vraiment un problème sauf peut-être si la visière s’embue et ce même en Octobre wink. Les visières avec pinlock ont réglé ça il y a longtemps. Mon problème est plutôt que si mes lunettes sont froides, elles s’embuent quand je referme la visière. Donc à l’arrêt, je l’ouvre légèrement.
      Il faut avoir une bonne ventilation dans le casque. Un bon pare-brise qui permet de voir au dessus tout en coupant le gros de la pluie, aide beaucoup. Ceci dit, c’est vrai le jour mais pas la nuit. Les goutes de pluie sur la visière deviennent un mur de lumière éblouissant quand on rencontre un autre vehicule.

      Certains enduits comme le Plexus ou autres permettent de garder la visière propre et fait perler rapidement la pluie. Lors de ce voyage nous avons utilisé un nouveau produit qui donne de bons résultats, le Motul Helmet Clean.

      Ma crainte était plutôt les feuilles mortes accumulées sur la route, qui avec le passages des vehicules devient une espèce de bouette glissante. Il faut rester prudent.

       

  6. Max

    par exemple, la version

    par exemple, la version citron de Outch, super visibile 

  7. Max

    Ouin faut faire attention aux

    Ouin faut faire attention aux feuilles mortes et aux lignes peinturès, des fois tres glissantes, ca c’est une des raisons pour laquelle je n’acheterais plus une moto sans le control de traction, j’aprecie toujours ma K1600 dans telles situations, le control de taction, le mode rain (moins de puissance au moteur, erogation plus douce, sensibilitè du control de tracion plus elevé), des bon pneus, l’ABS de derniere generation rapide et efficace on s’habitue meme a l’exploitier, le parebrise electrique qui nous permet de positionner continuelment sa position pour avoir une bonne vision, eh bien tout cela ca fait toute une difference et ca devien meme amusant de se promener a la pluie.

    Puis bien sur …..quand je suis tanné, j’ai que a cliquer sur le bouton “no rain” de ma moto et voilà ……….. LOL

  8. Viens

    Merci des informations, je

    Merci des informations, je vais voir les différentes options. J’ai souvent de la buée par temps de pluie (ou temps froid) mais je n’ai pas l’option Pinlock sur ma visière. Par contre il y a FogCity qui pourrait en être une. Je vais continué à vérifier les commentaires sur le Net. cool
    Encore merci

  9. robarm

    Merci Pat pour ton récit, je

    Merci Pat pour ton récit, je vais le garder en mémoire, c’est le toisième que je lis sur la Pensylvanie et les paysages semblent extraordinaire dans cette région, donc, à faire.

  10. Draco

    Tres bon recit de voyage et

    Tres bon recit de voyage et belles photos, merci

  11. Smiley

    Très intéressant merci Pat…

    Très intéressant merci Pat… 

     

Laisser un commentaire

Mode sombre. Ajustez l’apparence pour réduire les reflets et reposer vos yeux.