Dossiers moto ?

Derniers dossiers

< Tous les dossiers

Les huiles des groupe II et groupes III

Les bases d’huile produites selon le procédé Iso-Dewaxing sont appelées Groupe II et sont plus pures, de façon significatives, en plus d’avoir une meilleure performance que les huiles du groupe I. Les huiles Chevron Delo 400, Mobil Delvac 1300 et Shell Rotella sont des produits du groupe II. Les huiles faites avec les bases groupe II laissent moin de cire et goudron dans votre moteur. Elles ont de meilleur performances à basse et haute température que les huile groupe I, toujours. La résultante de ces huiles est une pureté d’environ 97%. La chandelle de 12 pouces est réduite à 2.5 pouces.

Les performances des huiles à haute et basse température sont décrites par l’index de viscosité (VI). Le VI nous indique la fluidité quand les huiles sont chaudes. Les huiles avec un haut VI maintiennent leur viscosité à haute température. Si la viscosité est entre 90 et 100, il s’agit d’huile du groupe II. Si le VI est entre 110 et 115, il s’agit de groupe IIa. Dans les années 90, un procédé plus complexe encrore a été inventé produisant des huile avec un VI de plus de 120. Ces bases d’huile sont les goupe III ou “base d’huile non-conventionnelles“. Plus le VI est haut, moins il sera nécessaire d’ajouter des additifs pour obtenir la viscosité requise. Par exemple, moins d’additifs seront requis pour transformer une base d’huile groupe III en huile 10W40 que d’une base groupe II. Une base Groupe III n’a essentiellement pas de cire et de parafine. Du moins si on la compare à la chandelle du groupe I.

Les huiles du groupe III ont de propriétés qui s’approchent ou égales aux huiles synthétiques tant que la température est supérieure à 40F. On dit des huiles Groupe III qu’elles ne performent pas aussi bien que les synthétiques dans deux situations. Leur rendement à froid et leur plus basse résistance à l’impact. C’est à dire au test du roulement à bille. En plus leur point éclair est légèrement plus bas. Toutefois, comme beaucoup des motos modernes sont refroidies à l’eau, il est difficile de voir quel avantage ça peut leur donner. Aussi, comme je n’ai pas l’habitude de jetter des billes dans mon carter d’huile, je ne vois pas vraiment quel est son importance. De plus la performance de ces huiles Groupe III peut être améliorée énormément en y ajoutant de l’huile base synthétique en petite quantité et des additifs.

Depuis les années 2000, il est possible, à coûts modérés, d’obtenir d’une huile Groupe II ou III la même performance de façon à ce qu’elle s’approche de celle des huiles synthétiques traditionnelles. C’est pour cette raison que les compagnies d’huile peuvent fabriquer des huiles 5W-30 et 0W-20 peu dispendieuses. Les fabriquants d’automobiles ont rapidement chopisi ces huiles pour leurs moteurs car elles leur permettent d’atteindre les normes d’économie d’essence madatées par le gouvernement Américain, le CAFE. Ils n’est pas encore clair quel sera l’impact de ces huiles sur la vie d’un moteur mais côté économie d’essence, c’est très efficace.

Vers la fin des années 1990, Castrol a commencé à vendre des huiles du Groupe III sous le nom de Syntec Full Synthetic. Mobil a porté la cause devant les tribunaux, affirmant que cette huile n’était pas synthétique mais simplement une huile hautement raffinée, ce qui veut dire que Castrol faisait de la fausse représentation. En 1999, la cour a décidé en faveur de castrol parce que le terme “synthétique” était un terme de marketing qui se réfère à ses propriétés, pas un procédé de fabrication ou ses ingrédients. Castrol continue d’utiliser des huiles de base Groupe III pour fabriquer son produit Syntec.

Peu après la perte de cette porsuite par Mobil, les autres fabricants se sont mis reformuler leurs huiles pour produire des huiles faites de bases d’huile Groupe III au lieu des PAO. La plupart des huiles “synthétiques” disponibles sur le marché aujourd’hui sont en réalité des huiles Groupe III mélangé avec une partie d’huile base PAO. Ils parviennent ainsi à produire une huile qui a presque les mêmes propriétés que les huiles synthétiques traditionnelles. Ces huiles synthétiques traditionnelles sont toujours disponibles à plus fort coûts puisque leur processus de fabrication est plus dispendieux. À ma connaissance, Delvac-1, AMSOil, Redline et Motul 5100 sont les seules à utiliser encore ce procédé. (NdT Mobil-1 est aussi fait selon ce procédé)

Cet article a-t-il été utile?
0 de 5 étoiles
5 Étoiles 0%
4 Étoiles 0%
3 Étoiles 0%
2 Étoiles 0%
1 Étoiles 0%
Comment pouvons-nous améliorer ce dossier?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Précédent Les huiles commerciales (Diesel)
Suivant Les huiles minérales recommandées
Retour haut de page